incertitude

incertitude [ ɛ̃sɛrtityd ] n. f.
• 1495; de 1. in- et certitude
I
1État de ce qui est incertain. Incertitude de l'avenir, des événements, d'un résultat. « L'incertitude de notre avenir donne aux objets leur véritable prix » (Chateaubriand). fragilité, précarité. Math. Majorant de la valeur absolue d'une erreur, intervalle à l'intérieur duquel se trouvent la valeur exacte, inconnue, et la valeur calculée d'une grandeur ( précision). Incertitude absolue, relative. Phys. Principe d'incertitude (ou d'indétermination) de Heisenberg, d'après lequel il est impossible de déterminer avec précision à la fois la position et la vitesse (ou la quantité de mouvement) d'un corpuscule, en mécanique intra-atomique. Relations d'incertitude, qui expriment numériquement cette imprécision.
2Vx Chose incertaine, mal connue, qui prête au doute. « La plus grande partie de la philosophie n'est qu'un amas d'incertitudes » (P. Nicole).
Mod. Chose imprévisible. aléa, hasard. « Les lendemains remplis d'incertitudes » (Loti). Il y a trop d'incertitudes dans cette affaire.
II(1538) État d'une personne incertaine. anxiété, doute, inquiétude. L'homme, « cloaque d'incertitude et d'erreur » (Pascal). Être, demeurer dans l'incertitude. « En proie à la plus cruelle incertitude » (Gautier).
Spécialt État d'une personne incertaine de ce qu'elle fera. embarras, hésitation, indécision, indétermination , irrésolution, perplexité. L'incertitude de qqn quant à la date de son départ. Son incertitude à ce sujet est grande. Être dans l'incertitude. balancer, hésiter.
⊗ CONTR. Certitude, clarté. Fermeté, résolution.

incertitude nom féminin Caractère de ce qui est incertain : L'incertitude de son avenir préoccupe ses parents. État de quelqu'un qui ne sait quel parti prendre, ou état plus ou moins préoccupant de quelqu'un qui est dans l'attente d'une chose incertaine : Être dans une profonde incertitude et incapable de se décider. Mathématiques Majorant de la valeur absolue de l'erreur Δa d'un nombre a. Métrologie Défaut du résultat d'une mesure qui s'écarte de la valeur vraie d'une quantité inconnue, aléatoire, dont on peut estimer l'ordre de grandeur mais non le signe. ● incertitude (citations) nom féminin Gustave Flaubert Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880 Académie française, 1880 À moins d'être un crétin, on meurt toujours dans l'incertitude de sa propre valeur et de celle de ses œuvres. Correspondance, à Louise Colet, 1852 incertitude (expressions) nom féminin Principe d'incertitude, nom sous lequel on a longtemps désigné les relations (ou inégalités) de Heisenberg. ● incertitude (synonymes) nom féminin Caractère de ce qui est incertain
Synonymes :
- imprévisibilité
- instabilité
- précarité
- vulnérabilité
Contraires :
- évidence
État de quelqu'un qui ne sait quel parti prendre, ou...
Synonymes :
- anxiété
- hésitation
- indécision
- indétermination
- irrésolution
- perplexité
Contraires :

incertitude
n. f.
d1./d Caractère, état de ce qui est incertain (sens I, 1). L'incertitude de la victoire.
|| PHYS Erreur entachant une mesure.
|| PHYS NUCL Principe d'incertitude de Heisenberg.
d2./d état d'une personne qui doute. être dans l'incertitude.
d3./d ECON Connaissance imparfaite des phénomènes économiques futurs.

⇒INCERTITUDE, subst. fém.
A. — Caractère d'imprécision d'une mesure, d'une conclusion. Synon. imprécision, relativité. Cette liberté que garde l'expérimentateur est, ainsi que je l'ai dit, fondée sur le doute philosophique. En effet, nous devons avoir conscience de l'incertitude de nos raisonnements à cause de l'obscurité de leur point de départ (C. BERNARD, Introd. ét. méd. exp., 1865, p. 59).
PHYS., MÉTROL. ,,Quantité mesurant la limite de l'erreur éventuelle pouvant affecter une mesure`` (DEW. Mes. 1973). Incertitude absolue, relative. Les observateurs étant d'ailleurs parfaitement exercés, nous n'avons plus eu à craindre que l'incertitude, ou l'erreur limitée, qui peut provenir de l'imperfection des tables de la lune (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 287).
Principe d'incertitude. Principe selon lequel il est impossible de connaître à la fois la position et la vitesse ou la quantité de mouvement d'une particule (d'apr. CHARLES 1960). Jusqu'à Heisenberg, les erreurs sur les variables indépendantes étaient postulées comme indépendantes (...). Or avec le principe d'incertitude de Heisenberg, il s'agit d'une corrélation objective des erreurs. Pour trouver la place d'un électron, il faut l'éclairer par un photon. La rencontre du photon et de l'électron modifie la place de l'électron (...). En microphysique, il n'y a donc pas de méthode d'observation sans action des procédés de la méthode sur l'objet observé (G. BACHELARD, Le Nouvel esprit sc., Paris, Alcan, 1934, p. 122).
B. — Caractère imprécis, vague d'une perception, d'une image. Synon. flou, imprécision; anton. netteté, précision. Que quelquefois encore, sous le ciel d'automne, dans ces derniers beaux jours que les brumes remplissent d'incertitude, assis près de l'eau qui emporte la feuille jaunie, j'entende les accens simples et profonds d'une mélodie primitive (SENANCOUR, Obermann, t. 1, 1840, p. 65). Le fouillis, l'inextricable, la circulation de la lumière et de la vie à travers toute une forêt, toute une campagne, l'incertitude, l'indistinct, c'est-à-dire la richesse, sont propres à l'Occident (FROMENTIN, Voy. Égypte, 1869, p. 142) :
1. Pour camper ces cavaliers sur leurs bottes, M. Jundt s'est servi de son procédé habituel, de son brouillis clapoté de couleurs, de ses incertitudes poétiques de lignes, de tout ce qui donne cet aspect de tapisserie fanée à ses personnages. C'est de la peinture vaporeuse...
HUYSMANS, Art mod., 1883, p. 190.
C. — 1. Rare. Caractère imprévisible du résultat d'une action, d'une évolution. C'était une sorte de fanal qui venait effectivement de notre côté, non sans faire beaucoup de zigzags et témoigner de l'incertitude d'une recherche (SAND, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 340) :
2. Alors, tous les cinq [jockeys], se penchant sur les crinières, partirent. Ils restèrent d'abord serrés en une seule masse; bientôt elle s'allongea, se coupa; celui qui portait la casaque jaune, au milieu du premier tour, faillit tomber; longtemps il y eut de l'incertitude entre Filly et Tibi; puis Tom-Pouce parut en tête...
FLAUB., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 4.
2. Impossibilité dans laquelle est une personne de connaître ou de prévoir un fait, un événement qui la concerne; sentiment de précarité qui en résulte. Ce n'est que parce que je répugnais à du sang, pour des crimes politiques, et que de tels procès n'eussent fait que maintenir l'agitation, l'incertitude au sein de la patrie, que je continuai la peine en simple détention (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. , 1823, p. 912). Nous descendons chacun dans nos cabines, dans l'incertitude du lendemain (LAMART., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 165). Pendant plusieurs jours on ignora ce qui se passait à Paris; l'incertitude ne cessa qu'à l'arrivée d'un roulier (CHATEAUBR., Mém., t. 2, 1848, p. 499). Leur terreur s'accroissait de l'incertitude du danger, de cette menace qu'ils sentaient là, sans la connaître (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1537). Il avait une telle horreur physique de l'attente et de l'incertitude, qu'il eût presque préféré, en ce moment, savoir que la guerre était déclarée et qu'il n'y avait plus qu'à partir (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 470) :
3. L'aînée, encore plus capricieuse que la cadette, avait un amant qui la recherchait en mariage; elle l'accueillait, le rebutait, suivant son caprice, et le tenait dans une incertitude continuelle.
RESTIF DE LA BRET., M. Nicolas, 1796, p. 100.
4. Pendant des heures et des heures je pesais toutes les raisons bonnes ou mauvaises pour ou contre mes chances de paternité, m'énervant en des suppositions inextricables, pour revenir sans cesse à la même horrible incertitude, puis à la conviction plus atroce encore que cet homme était mon fils.
MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Fils, 1882, p. 322.
SYNT. Affreuse, cruelle incertitude; incertitude affreuse, cruelle, pénible, poignante; angoisse, tourments de l'incertitude; être dévoré, malade d'incertitude; laisser, être dans l'incertitude; l'incertitude accable, dévore, pèse, plane.
3. Gén. au plur. Ce qui résulte de cette impossibilité de connaître, de prévoir. Toute l'année 1921, où l'action s'accélère, est pleine d'incertitudes et de cahots violents. Gandhi n'échappe pas à leurs oscillations (ROLLAND, Gandhi, 1923, p. 141). Peu à peu s'est formulée, au milieu encore de bien des incertitudes et de certains égarements, mais avec des progrès incessants, toute une symbolique de l'imagination (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 436).
Synon. de précarité. Mais, s'il a une famille [le matelot], l'incertitude et la variabilité de sa position peuvent le rendre (...) malheureux (MICHELET, Journal, 1845, p. 620).
D. — 1. État d'esprit d'une personne qui hésite à croire à la réalité d'un fait, à la vérité d'un jugement ou qui hésite à adopter et à maintenir une ligne de conduite. Synon. embarras, doute, hésitation, indécision, irrésolution, perplexité; anton. assurance, détermination, résolution. L'amour du bien public plus réfléchi est aussi moins confiant. Tant de prudence mène à l'incertitude : on hésite, on a tout voulu, on n'a rien tenté (SENANCOUR, Rêveries, 1799, p. 7). Personne n'eût jamais soupçonné quelle incertitude secrète se voilait sous son affectation d'inflexible fermeté (DURANTY, Malh. H. Gérard, 1860, p. 248). Ces diverses impressions se traduisirent dans son regard par une incertitude, une absence de chaleur à laquelle la mère ne se trompa guère (...). — « Comment, vous aussi, monsieur?... Vous êtes avec ses ennemis? (...) » (BOURGET, Disciple, 1889, p. 56) :
5. Si une belle figure nue ne nous transporte pas par le sentiment du sublime, elle rappelle facilement les idées les plus voluptueuses. Une délicieuse incertitude entre ces deux situations de l'âme agite nos cœurs à la vue des Grâces de Canova.
STENDHAL, Hist. peint. Ital., t. 2, 1817, pp. 262-263.
6. Il resta pensif, debout et dans une attitude d'hésitation, faiblement éclairé par un réverbère dont la lueur indécise perçait à peine le brouillard. (...) la vieille femme profita de l'espèce d'incertitude qui arrêtait cet homme pour se glisser dans l'ombre vers la porte de la maison solitaire.
BALZAC, Épis. Terr., 1830, p. 434.
Avec incertitude. En hésitant. Rantzau, lentement : (...) La garde du palais vous est confiée, et vous commandez seul aux soldats qui y sont renfermés. Koller, avec incertitude : D'accord, mais si l'on échoue... (SCRIBE, Bertrand, 1833, IV, 12, p. 212).
(Air, geste, regard) d'incertitude. Qui traduit l'hésitation d'une personne. [Le cavalier] arrêtait à chaque instant son cheval, et nous regardait défiler avec un air d'incertitude et de préoccupation (LAMART., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 383).
2. Le plus souvent au plur. Comportement, pensées de la personne qui est dans cet état d'esprit. Synon. doutes, hésitations. Je vous supplie de ne rien arranger de définitif sur le voyage en question; pardonnez-moi mes incertitudes, mais je suis loin d'être résolu à partir (J.-J. AMPÈRE, Corresp., 1821, p. 208) :
7. ... devant l'annonce d'un de ces produits, c'est un curieux spectacle que l'étude d'un passant, son indécision, ses combats intérieurs, qui se témoignent par le déplacement d'un parapluie d'un bras sous l'autre, ses incertitudes, ses en-allées, ses retours.
GONCOURT, Journal, 1870, p. 650.
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1495-96 [éd. 1531] « caractère de ce qui n'est pas certain, assuré » (J. DE VIGNAY, Miroir historial, IX ds DELB. Notes mss); 1507 « id. » (THOMAS GAILLARD, Traictté des quatre degrez d'amour, Prologue, ibid.); 2. 1559 « caractère de ce qui est imprévisible » (AMYOT, Vies des hommes illustres, Paulus Aemilius, 45 ds LITTRÉ); 3. 1636 « chose incertaine, mal connue, qui prête au doute » (MONET); 4. 1934 phys. principe d'incertitude (BACHELARD, loc. cit.). B. 1. 1580 « état d'une personne qui ne sait pas ce qu'elle doit croire » (MONTAIGNE, Essais, II, XII, éd. P. Villey et V.L. Saulnier, p. 486); 2. 1538 « état d'une personne indécise, irrésolue » (EST., s.v. suspensio). Dér. de certitude; préf. in-1. Comme terme de phys., le principe d'incertitude a été énoncé en 1927 par Heisenberg [1901-1976] (cf. Brockhaus Enzykl.). Fréq. abs. littér. : 1 585. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 3 184, b) 1 428; XXe s. : a) 1 569, b) 2 314.

incertitude [ɛ̃sɛʀtityd] n. f.
ÉTYM. 1495; de 1. in-, et certitude.
———
I
1 État de ce qui est incertain. || L'incertitude de l'avenir, des événements, d'un résultat, d'un succès (→ Affoler, cit. 5). || L'incertitude du gain (→ Gagner, cit. 7; hasarder, cit. 2). || L'incertitude des choses humaines. Fragilité, inconstance, précarité; → Heureux, cit. 1.
1 La guerre est journalière, et sa vicissitude,
Laisse tout l'avenir dedans l'incertitude.
Corneille, Sophonisbe, I, 3.
2 (…) Des événements l'incertitude est grande.
Molière, l'Étourdi, II, 3.
3 L'incertitude des événements, toujours plus difficile à soutenir que l'événement même (…)
Massillon, Oraison funèbre de Conty, in Littré.
4 L'incertitude de l'avenir m'a toujours fait regarder les projets de longue exécution comme des leurres de dupe.
Rousseau, les Confessions, IV.
5 (…) l'incertitude de notre avenir donne aux objets leur véritable prix : la terre contemplée du milieu d'une mer orageuse, ressemble à la vie considérée par un homme qui va mourir.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. II, p. 375.
(1636). Didact. ou littér. (Correspond à incertain, I., 3.). || L'incertitude des anciennes histoires (Littré); l'incertitude de nos origines. Obscurité; brume, clair-obscur (fig.); → Enfermer, cit. 14; ignorance, cit. 2. || L'incertitude du témoignage, de l'opération des sens (→ Erreur, cit. 7, Montaigne).
(XVIIIe). Sc. Majorant de la valeur absolue d'une erreur, intervalle à l'intérieur duquel se trouvent la valeur exacte, inconnue, et la valeur calculée d'une grandeur ( Précision). || Incertitude absolue, relative.
(V. 1927). Phys. || Principe d'incertitude de Heisenberg, formulé en 1927, d'après lequel il est impossible de déterminer avec précision à la fois la position et la vitesse (ou la quantité de mouvement) d'un corpuscule, en mécanique intra-atomique. || Relations d'incertitude de Heisenberg, qui expriment numériquement cette imprécision.REM. On dit aussi principe, relations d'indétermination.
6 (…) plus l'incertitude sur la position est petite, plus grande est l'incertitude sur la quantité de mouvement et réciproquement, et l'on obtient (…) les relations d'incertitude de Heisenberg (…)
Jean-Louis Destouches, la Mécanique ondulatoire, p. 56-57.
(V. 1980). Inform. || Raisonnement sous incertitude, qui tient compte de l'imprécision et de l'ambiguïté (méthode statistique, probabiliste ou logique floue).
2 Mil. XVIe. (Une, des incertitudes). a Vx. Chose incertaine, mal connue, qui prête au doute. || Les incertitudes d'une science (→ Espèce, cit. 29). || « La plus grande partie de la philosophie n'est qu'un amas d'incertitudes » (Nicole). || Existence pleine d'incertitudes. Obscurité; → Biographiquement, cit.
b Mod. Chose imprévisible. || Les incertitudes du sort, de la guerre, du lendemain. Chance, hasard.
7 Pour eux, les lendemains remplis d'incertitudes dépendaient entièrement de leur force de volonté et de travail (…)
Loti, Matelot, XXVII.
———
II (XVIe).
1 (1580). Vieilli ou littér. État d'une personne incertaine. Anxiété, doute, inquiétude. || L'incertitude de qqn, son incertitude. || L'incertitude humaine. || L'homme « cloaque d'incertitude et d'erreur » (→ Chaos, cit. 4, Pascal). || Être, demeurer dans l'incertitude (→ Fin, cit. 3). || Cruelle, horrible incertitude.
8 Nous avons pour notre part l'inconstance, l'irrésolution, l'incertitude, le deuil (douleur), la superstition, la so(l)licitude (inquiétude) des choses à venir (…)
Montaigne, Essais, II, XII.
9 Je ne respire pas dans cette incertitude.
Racine, Bérénice, II, 5.
10 Nous souhaitons la vérité, et ne trouvons en nous qu'incertitude.
Pascal, Pensées, VII, 437.
11 L'incertitude devient un tourment dont notre âme se déchire par une erreur, si elle ne le peut par une vérité.
Chamfort, Maximes et Pensées, XLVI.
12 L'incertitude est de tous les tourments le plus difficile à supporter, et dans plusieurs circonstances de ma vie je me suis exposé à de grands malheurs, faute de pouvoir attendre patiemment.
A. de Musset, la Confession d'un enfant du siècle, V, II.
13 En proie à la plus cruelle incertitude, et voulant la faire cesser, dût-elle en mourir, Norma se dispose à aller trouver Pollion.
Th. Gautier, Souvenirs de théâtre…, Norma, p. 157.
14 Je songe à ce « peut-être » qui, dans le cœur de beaucoup d'hommes, infuse un subtil poison d'incertitude (…)
G. Duhamel, Discours aux nuages, I, p. 20.
2 (1538). État d'une personne incertaine de ce qu'elle fera. Embarras, flottement, hésitation, indécision, indétermination, irrésolution, perplexité. || L'incertitude de qqn quant à, au sujet de qqch., touchant qqch. || Son incertitude à ce sujet est complète, grande. || Faire qqch. avec incertitude, sans aucune incertitude (→ Imitation, cit. 18). || Incertitude touchant un problème moral. Scrupule. || Incertitude perpétuelle. Instabilité, versatilité. || Être dans l'incertitude. Balancer (cit. 14), hésiter, tâtonner.Vx. || Être dans l'incertitude si… → ci-dessous, cit. 15. || Esprit en pleine incertitude. Crise, désarroi. || Incertitude du jugement (→ Compromettre, cit. 3).
15 (…) et je suis dans l'incertitude si (…) je dois me battre avec mon homme, ou bien le faire assassiner.
Molière, le Sicilien, 12.
16 Vous êtes bien aise que ce ne soit pas votre affaire de résoudre; car une résolution est quelque chose d'étrange pour vous, c'est votre bête : je vous ai vue longtemps à décider d'une couleur; c'est la marque d'une âme trop éclairée, et qui voyant d'un coup d'œil toutes les difficultés, demeure en quelque sorte suspendue (…) pour moi (…) je hais l'incertitude, et j'aime qu'on me décide.
Mme de Sévigné, 369, 12 janv. 1674.
16.1 Il marchait la tête baissée, pour la première fois de sa vie, et, pour la première fois de sa vie également, les mains derrière le dos.Jusqu'à ce jour, Javert n'avait pris, dans les deux attitudes de Napoléon, que celle qui exprime la résolution, les bras croisés sur la poitrine; celle qui exprime l'incertitude, les mains derrière le dos, lui était inconnue. Maintenant, un changement s'était fait; toute sa personne, lente et sombre, était empreinte d'anxiété.
Hugo, les Misérables, Jean Valjean, IV, p. 171.
17 (…) je lui avais peu à peu communiqué mon incertitude qui, le jour des décisions, l'empêcherait d'en prendre aucune. Je la sentais comme moi les mains molles, espérant que la mer épargnerait le château de sable, tandis que les autres enfants s'empressent de bâtir plus loin.
R. Radiguet, le Diable au corps, p. 123.
3 (Déb. XIXe). Rare. (Une, des incertitudes). Hésitation. || Un flux et reflux d'incertitudes. Fluctuation, oscillation, tergiversation, vacillation; → 1. Frayer, cit. 9; hébéter, cit. 2.
18 Un peu plus loin, il profita d'un croisement pour feindre une incertitude.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXIII, p. 200.
CONTR. Certitude. — Assurance, décision, détermination, fermeté, netteté, précision, résolution, stabilité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Incertitude — In*cer ti*tude, n. [Cf. F. incertitude, LL. incertitudo, fr. L. incertus. See {Incertain}.] Uncertainty; doubtfulness; doubt. [1913 Webster] The incertitude and instability of this life. Holland. [1913 Webster] He fails . . . from mere… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • incertitude — Incertitude. s. f. Doute peu d asseurance. Estre dans l incertitude. il y a beaucoup d incertitude dans la medecine. l incertitude du succés …   Dictionnaire de l'Académie française

  • incertitude — (n.) mid 15c., variability, from M.Fr. incertitude (14c.), from L.L. incertitudinem (nom. incertitudo); see CERTITUDE (Cf. certitude). Incertain uncertain and incertainty uncertainty also were living words in Middle English …   Etymology dictionary

  • incertitude — I noun ambiguity, bewilderment, changeableness, dilemma, doubt, doubtfulness, dubiety, dubiosity, dubiousness, dubitancy, dubitation, fog, haze, hesitancy, hesitation, indecision, indetermination, insecurity, irresolution, misgiving, perplexity,… …   Law dictionary

  • incertitude — et doubte, Suspensio …   Thresor de la langue françoyse

  • incertitude — [in sʉrt′ə to͞od΄, in sʉrt′ətyo͞od΄] n. [Fr < ML incertitudo: see IN 2 + CERTITUDE] 1. an uncertain state of mind; doubt 2. an uncertain state of affairs; insecurity …   English World dictionary

  • incertitude — (in sèr ti tu d ) s. f. 1°   Qualité de ce qui est incertain. L incertitude des anciennes histoires. •   Cela ne démentait point l effet historique, puisqu il laissait sa mort [de Prusias] en incertitude, CORN. Nicom. Examen.. •   La guerre est… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Incertitude — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Couramment, l incertitude est le contraire de la certitude, c est à dire le fait de ne pas être sûr de quelque chose. Le terme peut être relié aux notions …   Wikipédia en Français

  • INCERTITUDE — s. f. État d une personne irrésolue sur ce qu elle doit faire, ou incertaine de ce qui doit arriver. Il est dans l incertitude du parti qu il doit prendre. L incertitude où nous sommes de ce qui doit arriver, nous empêche de prendre les mesures… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • INCERTITUDE — n. f. état d’une personne irrésolue sur ce qu’elle doit faire, ou incertaine de ce qui doit arriver. Il est dans l’incertitude du parti qu’il doit prendre. L’incertitude où nous sommes de l’avenir doit nous recommander l’épargne. Il se dit aussi… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.